Notre histoire

L’histoire de l’AMARC Auvergne commence avec l’histoire de l’AMA (Association des Musiciens Amateurs).
Affiche, patchwork 8 per A3 HR jpeg

La première AMA à Paris

L’Association des Musiciens Amateurs (AMA) fut créée à Paris en 1945, par un violoncelliste amateur, Roger Hervieux, qui constatait que la vraie difficulté, en musique de chambre, n’était pas de jouer, mais de se réunir. Fort de cette idée, il a  fondé, à partir d’un modeste fichier personnel d’adresses, l’Association des Musiciens Amateurs, dont il dépose les statuts en 1953.

Marcel Landowski, Directeur de la musique au ministère de la culture en 1966,  soutient R. Hervieux dans son entreprise. Plus tard, Maurice Fleuret, directeur de la musique au ministère de la culture en 1982, puis Camille Roy, compositeur, alors inspecteur général de la musique chargé de la pratique amateur, l’aident et l’encouragent.

Au début des années 1960, sans qu’il y eût concertation avec l’association parisienne, la présidente lyonnaise de la Société de Musique de Chambre, Juliette Dubost, avait fondé une structure similaire à Lyon, qui s’est plus tard ralliée à l’AMA . Puis peu à peu à partir de 1980, encouragées par R. Hervieux, se sont créées des «délégations», dans plusieurs villes de provinces, au gré des rencontres et des hasards.

Création de la Fédération Française des Associations de Musiciens Amateurs

Quarante ans après les premières démarches de Roger Hervieux, il devenait nécessaire de fédérer les groupes formés. Bernard Couteaux fut le premier président de la Fédération Française des Associations de Musiciens Amateurs (FFAMA) en 1995. Lui ont succédé : Anne-Marie Gachet en 1998, Christine Coiffard en 2010, Gérard Nicolle en 2015.
La fédération institue une charte commune à toutes les associations qui se réfèrent à son rattachement. Elle définit le cadre de son action. Consulter la charte.

Une délégation, puis une AMA régionale en Auvergne

En 1981, Roger Serpolay crée la première délégation de l’AMA en Auvergne. Son activité se développe en étroite collaboration avec l’AMA parisienne. En 1991, la délégation régionale se forme en association placée sous la loi de 1901 sous le nom AMARC (Association de Musiciens Amateurs de la Région de Clermont-Ferrand). Armand Dionnet en est le premier président. Lui succèdent : Marie-Andrée Berkès en 1995, Roger Serpolay en 1998, Guillemette Ettori en 2005, Francis Crispils en 2007, Wendy Schottman en 2015.

Roger Serpolay crée l’ensemble instrumental de l’AMARC en 1987.

Renée Gérard assure la fonction de secrétaire (d’abord de la Délégation et ensuite de l’AMARC) du 1981 au 2004.

En 2010, Roger Serpolay est élu président d’honneur.

Pour plus de détails sur l’historique de l’AMARC jusqu’en 1998, cliquez ici pour lire un texte de Roger Serpolay.